Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Essai BMW 520dA (BVA8) Luxury

par essaisautos 8 Mars 2015, 21:30 essais

Essai BMW 520dA (BVA8) Luxury

Posséder une BMW, c’est un petit privilège dont tous les amateurs d’automobile rêvent… Si vous n’êtes pas encore propriétaire d’une belle allemande, voici un compte-rendu alléchant de l’essai de la BMW 520 dA équipée de l’excellente BVA8…

A VIVRE

A l’extérieur, cette série 5 en impose. Déjà, on voit tout de suite qu’il s’agit d’une BMW : calandre typique (avec les deux gros haricots), profil « déjà vu », les séries 5 évoluent à chaque renouvellement mais sans réellement bousculer les codes esthétiques de la marque. Avec ses grosses jantes, son capot nervuré et ses phares étirés, elle affiche un certain caractère. Avec 4.90 m de long, les créneaux ne seront pas aisés. En même temps, la ville n’est pas son terrain de prédilection.

Après l’extérieur, intéressons-nous à l’intérieur… Quand on monte à bord d’une BMW, ce qui étonne, c’est la qualité des matériaux utilisés : plastiques moussés à tous les niveaux, boiseries, cuir… L’ensemble respire la qualité et le sérieux ! Si vous n’aimez pas les intérieurs sombres comme c’est le cas ici, il est possible d’opter pour des plastiques et des selleries couleur crème.

En haut de la planche de bord, trône un grand écran GPS de 26 cm qui se commande à l’aide de la molette i-drive, en toute décontraction et du bout des doigts. Le graphisme est de qualité. L’écran modifiable pour la fonction Eco Pro est intuitif et original, de même que l’affichage Sport qui fait alors apparaître deux cadrans ronds pour la puissance et le couple.

Concernant le confort, les pneus Runflat affichent une certaine raideur que l’excellente suspension parvient partiellement à compenser. L’insonorisation est devenue bonne au fur et à mesure des améliorations apportées au moteur.

L’habitabilité est celle d’une grande berline : bonne ! Avec en prime un bel espace pour les jambes des passagers arrière.

Le coffre est grand (520 litres), profond mais un peu juste en hauteur. Un classique sur les berlines ! C’est souvent la raison qui pousse les pères de famille à opter pour la version break qui reste plus pratique grâce à son hayon.

Enfin côté équipements, cette finition haute Luxury offre plus que l’essentiel avec en plus du « package » habituel : le toit ouvrant électrique, les sièges chauffants, un grand écran/I-Drive/GPS, l’accès Confort avec notamment l’ouverture de coffre avec « pied en avant », la caméra de recul, etc… Attention aux nombreuses options qui sont très coûteuses !

A CONDUIRE

Savez-vous ce qui intéresse avant tout un conducteur de BMW ? La conduite bien sûr ! La tenue de route est celle d’une propulsion, autrement dit gare aux virages sur routes humides. Mais heureusement l’électronique veille, rattrapant facilement les excès d’optimisme du conducteur…

Côté moteur, notre série 5 est équipée du 4 cylindres de 184 ch. Étouffé sous le grand capot de notre « BM », ce moteur est doux, silencieux et onctueux. C’est seulement à froid, par exemple dans un garage en sous sol que l’on se rend compte, encore, de la sonorité du 4 cylindres.

Les accélérations et les reprises sont tout à fait correctes avec un 0 à 100 km/h en environ 8 secondes. Pas si mal lorsque l’on sait que cette dernière affiche 1 700 kg sur la balance.

Un bon moteur ne serait rien sans une bonne boîte de vitesse. En l’occurrence, il s’agit de la bien connue boîte automatique à 8 vitesses de la marque bavaroise. Celle-ci est douce, réactive, et procure un réel agrément de conduite. Sans doute l’une des meilleures boîtes automatiques du marché. Il faut avoir « l’oreille » et l’expérience pour ressentir le passage des rapports.
Notre BMW dispose de plusieurs modes de conduite. Le mode « Comfort » est le juste milieu entre le mode Sport et le mode Eco Pro. Le Mode Sport n’est pas pour autant inconfortable et transforme alors la voiture en « limousine nerveuse » avec notamment des montées en régime franches et des passages de vitesse retardés. En Eco Pro, on parvient à diminuer la consommation d’environ 10 % mais la voiture devient alors moins plaisante à conduire.

Le freinage est puissant, mordant avec un toucher de pédale agréable. En dosant la pédale de frein, on parvient à gérer très bien le système Stop and Start sans forcément le désactiver. Ce dernier s’avère très doux à l’usage avec des redémarrages discrets et sans soubresauts. Et contrairement à d’autres véhicules, ce Stop and Start devient actif rapidement, au bout de deux kilomètres environ.

A ACHETER

La consommation moyenne s’établit à 6 l / 100 km environ, ce qui permet une autonomie de plus de 1000 km. En ayant une conduite plus sportive ou plus urbaine, on peut atteindre les 7.5 l /100 km. Rien de rédhibitoire compte tenu du gabarit de l’auto !

Neuve, notre série 5 fort bien équipée était vendue en France aux alentours de 60 000 € options comprises. Certes, elle est chère mais c’est le prix à payer pour avoir accès au blason BMW…

Côté fiabilité, aucun problème à déplorer sur notre modèle qui affichait seulement 8.300 km au compteur lors de l’achat et 14.000 km à ce jour. Entretien révision/vidange à 30.000 km ou 2 ans ou avant selon l’indication de l’ordinateur de bord.

EN CONCLUSION

Que peut-on objectivement reprocher à cette voiture ? Pas grand chose hormis un gabarit conséquent et un prix important. Même équipée de ce moteur diesel de base, cette série 5 est une routière hors pair, confortable, suffisamment performante et dotée d’une boîte automatique exceptionnelle.

Merci beaucoup à Guy34 pour sa contribution.

Essai BMW 520dA (BVA8) Luxury
Essai BMW 520dA (BVA8) LuxuryEssai BMW 520dA (BVA8) Luxury
Essai BMW 520dA (BVA8) LuxuryEssai BMW 520dA (BVA8) Luxury
Essai BMW 520dA (BVA8) LuxuryEssai BMW 520dA (BVA8) Luxury

commentaires

Jérémie Chevalier 15/07/2015 21:46

Pour avoir essayé cette boîte 8 vitesses sur la BMW 320d "F30", je confirme qu'elle est excellente, douce, très bien étagée, à la fois réactive en conduite sportive et linéaire en conduite coulée. Du caviar !

loloroad 03/05/2015 19:01

très beau véhicule ! économique et je pense dynamique une belle alliance !

Hervé 25/03/2015 21:03

C'est une superbe auto mais avec un 6 cylindres même diesel elle serait encore mieux !

Guy 03/05/2015 18:26

J'ai eu de nombreux 3.0 L d.

Ce 4 cylindres est presque aussi bien, silence, perfos en 10 ch et BVA/8. Inutile de malus, assurance et CG en 16 ch.

Patrick G. 10/03/2015 09:02

Article sympa ! Cette série 5 est superbe et apparemment très réussie.

Bonne continuation !!

Haut de page