Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stage de pilotage Ferrari 328

par essaisautos 8 Mars 2015, 21:23 Stages de pilotage

Stage de pilotage Ferrari 328

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de la taille du coffre, d’habitabilité ou de finition…

Quand on se met au volant d’une sportive, même âgée, nos centres d’intérêt ne sont plus tout à fait les mêmes…

La Ferrari F328, c’est un peu l’ « entrée de gamme » des sociétés qui organisent des stages de pilotage. Pourtant, elle n’est pas dénuée d’intérêts…

A côté des Porsche Cayman, 911, Ferrari 360 Modena et 430, Aston Martin V8 Vantage et Carver One, trône cette F328.

Déjà, il s’agit bien d’une Ferrari : le cheval cabré, la couleur, la ligne, il n’y a pas de doute… Ensuite, le moteur : un V8 3.2 l de 270 ch, ça peut sembler peu compte tenu de ce que produit Ferrari à l’heure actuelle, mais pour l’époque, c’était pas mal. Et même aujourd’hui, elle pourrait en démontrer à bien des sportives… Le son du moteur est agréable, très italien !

Cette Ferrari, née en 1985, attire encore l’ouïe et les regards !

Elle attire tellement les regards qu’un apprenti pilote est venu à dire :

« C’est la Ferrari de Magnum ? ». Euh non, la Ferrari que conduisait Tom Selleck dans la célèbre série des années 80, c’était la 308 !

Trêves de plaisanteries, Il est temps de monter à bord. On me dit de démarrer à l’aide du contacteur rouge situé à ma droite sans accélèrer : le moteur démarre immédiatement dans un bruit très caractéristique…

Réglage du siège : aïe, le pédalier n’est pas en face du siège. Il va falloir conduire avec le corps légèrement décalé…

La célèbre grille en H est sympa mais les vitesses sont difficiles à passer… On me conseille de lâcher le levier au point milieu pour faciliter les passages de vitesse… Effectivement, ça va un peu mieux !

La première ligne droite se présente, j’enfonce l’accélérateur après avoir mis les roues en ligne, on sent une poussée immédiate avec le moteur qui hurle à l’arrière. Sympa pour une voiture qui a presque 30 ans ! Dommage qu’il faille déjà freiner, la ligne droite ayant été coupée par mesure de sécurité…

Les virages s’enchaînent, le châssis semble joueur (et il n’y a pas d’électronique) mais de toute façon, impossible de le vérifier, le garde-fou assis à ma droite veille…

Les deux tours sont déjà finis, il faut rentrer aux stands. Le tracé du circuit de Nogaro est sympa mais difficile de vraiment exploiter toutes ses subtilités…

En résumé, c’est une voiture sympathique mais pas franchement simple à piloter, la faute à un pédalier décalé et à une grille de boîte en H qui demande une certaine habitude…

Stage de pilotage Ferrari 328
Stage de pilotage Ferrari 328Stage de pilotage Ferrari 328
Stage de pilotage Ferrari 328Stage de pilotage Ferrari 328

commentaires

t pilot 25/03/2017 12:06

merci pour tous ces détails sur ce super stage

t pilot 25/03/2017 12:05

merci pour ces détails sur ce superbe stage de pilotage

essaisautos 21/05/2015 09:01

Une petite chose à préciser suite à un commentaire que l'on m'a fait : ce modèle fait partie des exceptions, on le démarre à l'aide d'un contacteur alors qu'en principe le démarrage se fait simplement à l'aide de la clé de contact. Il s'agit certainement d'une modification faite dans le but de rendre la mise en route plus amusante, plus "typée sport" !

Aymeric 17/03/2015 10:53

Bonjour, moi aussi j'ai effectué un stage au volant de cette "vieille" Ferrari avec le même organisateur que vous apparemment. J'ai beaucoup aimé la conduire car contrairement aux autres voitures proposées, celle-ci ne dispose pas d'électronique et je trouve que les sensations de conduite n'ont rien à voir... Bonne continuation !!

Haut de page