Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge

par essaisautos 4 Janvier 2016, 19:31 essais

Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge

La Fiat 500 est LA mini citadine européenne par excellence. Depuis sa sortie en 2007, elle est un véritable succès, avec plus d'un million et demi d'exemplaires vendus. Son style résolument néo-rétro a immédiatement plu à une clientèle principalement féminine (la gente masculine n’y est pas restée insensible pour autant). Elle se décline en deux formes, classique ou cabriolet, et avec des moteurs de 69 ch à plus de 180 ch pour les versions Abarth les plus évoluées. Le modèle que nous allons essayer aujourd'hui est équipé du moteur « coeur de gamme », le 0.9 TwinAir Turbo en version 85 ch boîte 5 vitesses.

A VIVRE

Il s'agit ici de la finition la plus haute Lounge à laquelle s'ajoute une pléthore d'options comme la climatisation automatique, les projecteurs bi-xénon, le toit panoramique, les jantes 16 pouces, le garnissage de cuir des sièges, le pommeau de vitesse gainé de cuir, le rétroviseur intérieur électrochromatique (jour/nuit automatique)... Ici on peut même disposer d'un GPS semi intégré en option.

Notons que la 500 est la voiture la mieux classée dans sa catégorie aux crashs-tests avec 5 étoiles à l'EuroNcap, avec de série 7 airbags, 2 frontaux, 2 latéraux, 2 rideaux et 1 airbag genoux pour le conducteur.

Les sièges disposent d'un bon maintien pour un véhicule de ce type, malgré leur fermeté liée sans doute ici à l'usage de cuir, ce dernier étant au passage de très bonne facture.

Le confort est assez ferme, surtout sur chaussée dégradée, je recommande vivement si vous roulez beaucoup en ville de choisir des jantes en 15 pouces, les 14 pouces étant vraiment trop petites, et les 16 pouces avec pneus taille basse étant trop fermes pour un usage urbain, la 500 n'étant pas une sportive.

Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge

Du côté du combiné d'instruments, celui-ci manque clairement de lisibilité, malgré son design très original et agréable à l'œil. L'ordinateur de bord ainsi que la jauge de température d'eau et celle du réservoir d'essence prennent place au centre des deux compteurs circulaires. Sa manipulation en roulant n'est pas des plus aisées car les chiffres ne sont pas suffisamment grands.

Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge

On bénéficie tout de même des commandes au volant, et à l'extrémité du commodo d'essuie-glaces, le bouton permettant d'accéder à l'ordinateur de bord. La planche de bord est dans l'ensemble plutôt agréable à regarder malgré de petites imperfections d'assemblage et des matériaux parfois sensibles aux rayures, surtout en partie haute. Le bandeau qui rappelle la peinture extérieure du véhicule est aussi un clin d'œil à d'anciens modèles de chez Fiat, tel que le Coupé.

Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge

Toujours au chapitre finition, on peut regretter que le volant et les plastiques blancs aient tendance à jaunir légèrement, surtout au niveau de certains caches derrière le volant. On peut aussi blâmer les ajustements approximatifs des montants arrières, en continuité avec le ciel de toit et qui ont tendance à bouger si on pose la main dessus. Le meilleur côtoie le pire, car on peut aussi noter le frein à main extrêmement basique, en plastique brut noir, et avec un soufflet en caoutchouc. Le contraste est fort entre celui-ci et le magnifique cuir signé du fabricant italien Poltrona Frau célèbre dans le monde entier.

A l'avant la voiture reste assez étroite, et les grands gabarits pourront se sentir un peu à l'étroit. De même je déconseille le toit panoramique/toit ouvrant aux personnes de plus d'1m85, car celui-ci réduit la garde au toit au point d'avoir les cheveux qui touchent le rideau occultant la vitre.

On regrettera l'absence de véritable boîte à gants, lacune maintenant corrigée sur la version restylée de 2015. Les bacs de portière sont longs, mais peu profonds, les rangements sont moyennement nombreux, on a vu mieux dans la catégorie même s'il y a de quoi faire.

Au niveau des places arrière, je dois l'avouer, j'ai été agréablement surpris par la place dont on dispose, mes passagers aussi, car, lorsque les sièges avant ne sont pas complètement reculés, on a suffisamment de place pour bouger les jambes. Les personnes de plus de 1m80 se sentiront à l'étroit uniquement au niveau de la tête. Les places demeurent assez fermes, la faute à un train arrière qui est positionné juste en dessous de la banquette arrière.

Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge

Ces passagers pourront toutefois avoir la sensation d'un glissement, comme si le train arrière se dérobait, en particulier sur les routes sinueuses et ce, à allure modérée, alors qu'en vrai il n'en est rien, fort heureusement. Par contre, n'imaginez pas que cette place, somme toute relative comparé à des véhicules plus grands, n'est pas sans concessions...

Le coffre est en effet très petit, plus qu'une Twingo (185 L vs 230 L pour Twingo 2 ou 218 L pour Twingo 3). En cause la forme du hayon. Banquette rabattue, (de type 50/50) celui-ci passe à 550 L, quand la Twingo citée précédemment en revendique au minimum 900 L...

Vous l'aurez compris, la 500 joue à fond la carte de la séduction esthétique avant le pratique, et elle remplit parfaitement son rôle.

Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge

A CONDUIRE

Nous arrivons maintenant au chapitre conduite, celui qu'on attend beaucoup sur cette voiture à l'architecture mécanique originale. Nous retrouvons donc le petit 0.9 TwinAir ici en version 85 ch. Il s'agit d'un moteur dernière génération, « downsizé », mais contrairement à ses concurrents qui optent pour des moteurs trois cylindres, ici Fiat a choisi une solution plus originale, un moteur doté de seulement deux cylindres, qui n'est pas sans rappeler les modèles des années 50 et 60. Les données constructeur sont toutefois assez optimistes en termes de consommation, comme sur la plupart de ces nouveaux moteurs. Celui-ci développe 85 ch à 5500 tours et le couple de 145 nm est totalement disponible à partir de 1900 tours. Malgré tout, à cause de la cylindrée du moteur, celui-ci demeure assez creux en dessous de 2000 tours. Pour devenir extrêmement agréable à mener entre 2000 et 3000 tours. Car le bicylindre, quoi qu'on en dise, aime grogner. Le moteur prend ses tours très vite au point qu'on ne s'en rend pas forcément compte de suite que l'on est en sur-régime. On peut tout de même relever de très bonnes performances rapportées à sa puissance. A peine 11 secondes pour passer de 0 à 100, plutôt pas mal ! Le moteur est tout de même bien aidé par 3 premiers rapports plutôt courts. Sur le 5 ème et dernier rapport, le 80 à 120 est expédié en moins de 16 secondes. Le moteur se fait totalement oublier sous 2500 tours, et on commence à entendre clairement le crépitement du "Twin" passé 3000 tours jusqu'à la zone rouge. À vitesse stable il sait se faire oublier même si le bruit devient envahissant au delà de 140 km/h mais largement supportable aux vitesses légales.

Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge

Du point de vue châssis, celui-ci est prévenant et stable. En usage courant, on appréciera la direction douce et la commande de boîte légère et bien guidée sauf pour passer la première, ainsi que sa position proche du volant.

En sortant de la ville, sur petites routes sinueuses et lorsqu'on commence à hausser le ton, on aime le train arrière qui bouge suffisamment pour se placer dans la courbe sans jamais être traître même à la limite, et le train avant suit sans aucun soucis. Il est très difficile de perdre la motricité, sauf en sortie de courbe humide. En clair il y a de quoi se faire plaisir même avec "seulement" 85 ch.

On soulignera ici, l'avantage des pneus taille basse du modèle d'essai, qui permettent une meilleure tenue de route en dépit d'un confort moindre. On regrettera pour le coup la direction trop légère dans ce genre de situation. Mais là n'est pas le but de cette voiture.

Pour ce qui est de la consommation, je n'ai jamais dépassé les 6 L en roulant normalement, mais lorsqu'on commence à rouler vraiment sportivement, on peut vite arriver à 8 L voire plus. L'autonomie, quant à elle, est assez faible. En cause le réservoir de seulement 35 L...

A ACHETER

Côté budget, elle se situe dans la zone neutre, ni bonus ni malus avec ses 95 g de co2 par kilomètre et la carte grise est abordable avec ses 4 chevaux fiscaux. Le modèle d'essai hors remise éventuelle revenait à la coquette somme de 19 500€, ce qui peut sembler excessif au vu de la taille de la voiture.

A l'heure actuelle, la 500 a été restylée, avec à la clef des améliorations aussi bien au niveau de l'isolation phonique, que de l'ajout d'un système multimédia avec GPS intégré ou encore de l'apport d'une véritable boîte à gant... Certains reproches que j'ai émis n'ont alors plus lieu d'être sur la deuxième version.

Au niveau des tarifs, la 500 débute à 12 490 € pour la version Pop très dépouillée et avec le moteur 1.2 8v 69 ch, que je ne recommande pas si vous souhaitez faire autre chose que de la ville.

EN CONCLUSION

Je trouve personnellement que c'est une voiture très attachante, et son charme typiquement latin, aussi bien esthétique qu'en termes de motorisation (qui n'est pas sans rappeler son illustre ancêtre des années 50-60) fait rapidement oublier des défauts loin d'être rédhibitoires. Elle est à mes yeux l'incarnation (presque) parfaite du véhicule néo-rétro, mode que Fiat a d'ailleurs grandement contribué à lancer à la sortie de ce modèle. Si vous êtes à la recherche d'une voiture pétillante, fun, vive et qui se démarque un peu des autres véhicules de sa catégorie, la 500 est un très bon parti !

Un grand merci à Clément B.

Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch LoungeEssai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge
Essai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch LoungeEssai Fiat 500 0.9 TwinAir 85 ch Lounge

commentaires

Julio 19/09/2016 12:41

La classe, d’avoir des projecteurs bi-xénon ! :D L’intérieur de la voiture est somptueux : la couleur du volant et celle du frein à bras sont superbes ! Personnellement, je ne trouve pas que le prix de la voiture Fiat 500 soit élevé, car elle est dotée des fonctionnalités très intéressantes. :)

Haut de page