Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Essai Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch Active

par essaisautos 2 Mars 2016, 07:00 essais

Essai Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch Active

Peugeot n’aime pas beaucoup les monospaces. La marque au lion préfère laisser ce segment à Citroën. Son créneau à elle : surfer sur la vague des crossovers ! Après le 3008, Peugeot a sorti le 2008. Et c’est ce petit dernier qui fait l’objet d’un essai aujourd’hui. Et comme l’essence revient progressivement à la mode, je vous le propose équipé du petit 3 cylindres de 82 ch…

A VIVRE

Un crossover, c’est avant tout un mélange des genres. Mais contrairement à la concurrence qui propose des véhicules ressemblant à des tout-terrains, Peugeot a préféré donner un look de break surélevé à son 2008. Ce n’est pas déplaisant mais ceux qui s’attendent à avoir une position de conduite haute risquent d’être déçus car ici, le siège se situe à mi-hauteur entre une berline et un monospace. Un petit détail qui apporte un plus au style global de l’auto : les barres de toit sont de série même sur la version de base Access.

Bien assis dans des sièges enveloppants, l’œil est tout de suite attiré par cet intérieur qui ne ressemble à aucun autre. Le grand écran tactile, situé tout en haut de la console centrale, semble avoir été ajouté à la va-vite par un designer stagiaire… A défaut d’être bien intégré, il est facile à utiliser et plutôt agréable au quotidien.

Essai Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch Active

Ce qui attire l’œil également, c’est ce tableau de bord en position haute qui a beaucoup fait parler de lui pour son manque de lisibilité lors de la sortie de la 208. Rien de bien dramatique sur ce 2008. Si vous avez une position de conduite haute avec le volant réglé au plus bas, vous ne serez pas gêné. Traditionnellement, vous regardez le tableau de bord à travers le volant. Ici, vous le regarderez au-dessus. Finalement, on s’y habitue vite.

Essai Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch Active

On s’habitue également au petit volant, à la jante épaisse, dont la prise en main est vraiment agréable. C’est surtout lorsqu’on remonte dans une voiture dotée d’un volant standard, que l’on se rend compte que cette taille devrait être la nouvelle norme.

Un petit mot sur les matériaux utilisés et sur l’assemblage : les plastiques sont globalement de bonne qualité (à quelques détails près…) et le choix de certains matériaux n’est pas commun, ce qui renforce l’attrait de ce véhicule. A côté du Renault Captur essayé l’année dernière, ce 2008 fait presque « haut de gamme ».

Passons à l’arrière… Le 2008 n’est ni plus ni moins qu’une 208 surélevée et propose donc une largeur au coude identique. Ainsi, deux adultes voyageront à l’arrière sans le moindre problème d’autant plus que l’espace réservé aux jambes est plutôt généreux. Par contre, il ne faudra pas espérer faire un trajet La Rochelle-Nancy en compagnie d’un troisième adulte au milieu.

Essai Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch ActiveEssai Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch Active

Le style « break » donné à ce petit crossover lui sert beaucoup lorsqu’on ouvre le hayon. Il propose un volume de coffre de 350 litres, ce qui le place parmi les plus grands de la catégorie. En plus, il est parfaitement cubique et sans rebord, ce qui permet d’avoir un seuil de chargement bas. Peugeot a réussi à proposer suffisamment d’espace aux passagers arrière sans réduire le coffre et tout ça dans seulement 4.15 m. Plutôt pas mal !

Essai Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch Active

Côté équipements, la finition Active est le 2 ème niveau de finition. Ne vous attendez pas à disposer d’un certain nombre d’équipements technologiques. Ici vous n’aurez que les traditionnels équipements de sécurité, la climatisation manuelle, le régulateur/limiteur de vitesse, les vitres électriques à l’avant seulement, le « fameux » écran tactile et de simples enjoliveurs de roue.

Essai Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch ActiveEssai Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch Active

A CONDUIRE

Je vous l’ai dit un peu plus haut : j’ai beaucoup aimé ce petit volant qui fait immédiatement penser à un kart. Le ramage est-il à la hauteur du plumage ? Eh bien oui ! Le tempérament "sportif" que ce petit volant laissait présager, on le retrouve bel et bien sur la route.

Déjà, on apprécie tout de suite la direction très réactive et précise. Les roues avant réagissent à la moindre sollicitation du volant. A peine pourrait-on lui reprocher une certaine fermeté à basse vitesse. Le train avant est parfaitement réglé, le roulis est très bien maîtrisé et le train arrière est suffisamment mobile pour procurer un minimum de plaisir mais sans nuire à la tenue de route. Vous l’aurez compris, ce châssis est une réussite ! En contrepartie, les suspensions affichent une certaine fermeté, mais sans excès.

Parlons du moteur maintenant. Je dois avouer que je suis resté un peu perplexe devant la fiche technique de ce petit 3 cylindres essence atmosphérique qui développe « seulement » 82 ch. Eh bien, après quelques kilomètres, j’ai vite changé d’avis. Sans être ultra-performant, il offre au léger 2008 (un peu plus d’une tonne sur la balance) des accélérations et des reprises suffisantes dans la majorité des cas. Il faut dire qu’il est particulièrement bien aidé par une boîte de vitesse à 5 rapports très courte. Petit bémol : même si cela sert les performances au quotidien, à 130 km/h sur autoroute, le moteur tourne à près de 4200 tours/min. La consommation s’en ressent immédiatement et le niveau sonore devient envahissant. Dommage car, à vitesse stabilisée, l’ensemble est plutôt bien insonorisé et les vibrations habituellement liées au moteur 3 cylindres sont absentes ici.

Coté consommations, comptez environ 5.5 l / 100 km sur route à 90 km/h et un petit 6.5 l / 100 km en moyenne. Comme souvent sur ce genre de petit moteur, le niveau de consommations peut largement s’accentuer si on sollicite un peu la mécanique.

A ACHETER

Notre Peugeot 2008 1.2 Puretech 82 ch est facturé 18 000 € dans cette finition Active. C’est plutôt bien placé par rapport à la concurrence.

Sachez que pour un supplément de seulement 550 €, vous pouvez opter pour la finition Style, qui rendra votre 2008 un peu plus beau grâce notamment à de belles jantes de 16 pouces et quelques touches de chrome (jonc et rétroviseurs). Elle vous permet également de profiter de l’aide au stationnement arrière.

Deux petits bémols :

  • le nombre de coloris disponible est vraiment limité. C’est dans l’air du temps de faire des économies mais c’est un peu dommage de priver le client du plaisir de pouvoir configurer à 100 % sa future auto.
  • La roue de secours de type galette est facturée 110 € !

EN CONCLUSION

Très agréable à conduire, réussi esthétiquement, plutôt confortable, le 2008 est globalement une réussite. Ce moteur de base est à la fois économique et agréable et offre une réelle polyvalence à ce crossover. Des défauts ? Un niveau d’équipements un peu léger sur cette finition Active mais il existe d’autres finitions plus généreuses…

commentaires

Haut de page