Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

par essaisautos 11 Juillet 2016, 11:42 essais

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

Lundi 11 juillet 2016, lendemain de finale de l’EURO 2016. La France a perdu face au Portugal 1 but à 0. La déception nationale est grande à tel point que j’ai hésité à mettre cet essai en ligne… Finalement cette Hyundai i10 série spéciale « UEFA EURO 2016 » est tellement discrète qu’elle ne devrait pas trop vous rappeler ce mauvais souvenir…

A VIVRE

Voilà une série spéciale très sage ! Mis à part des enjoliveurs noirs et ce petit sticker situé sur le hayon, notre Hyundai i10 ne se démarque pas spécialement de ses congénères.

Même chose à l’intérieur où la seule différence avec un modèle standard se situe au niveau des tapis de sol…

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

Même sans artifices supplémentaires, la ligne de cette petite citadine est plutôt réussie. Sans avoir le sex-appeal d’une Fiat 500 par exemple, Hyundai a fait malgré tout d’énormes progrès en matière de design surtout par rapport à la version précédente. Le style Hyundai s’européanise et c’est tant mieux.

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

Passons à l’intérieur. Et là, il faut aimer le noir ! Heureusement, la planche de bord n’affiche pas la même austérité, bien au contraire ! Le levier de vitesses situé en position haute est très pratique. Idéal pour une citadine où les changements de vitesses sont nombreux. Les plastiques ne sont certes pas moussés, mais ils présentent bien et semblent conçus pour durer.

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

Le tableau de bord est simple mais complet. Ce n’est pas toujours le cas sur une citadine. Il faut le saluer. L’écran central regroupe les informations classiques de l’ordinateur de bord que vous faites défiler à l’aide du bouton Trip situé sur le volant. Une petite déception : elle ne dispose pas encore d’écran tactile. Sortie en 2013, cette i10 se montre logiquement moins moderne que ses plus récentes concurrentes. Le prochain restylage devrait certainement y remédier…

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

J’ai été agréablement surpris par le confort et le très bon maintien offerts par les sièges avant. Un bon point !

A l’arrière, la banque rabattable 2/3-1/3 permet d’accueillir deux adultes relativement confortablement. L’espace réservé aux jambes est satisfaisant compte tenu du gabarit de l’auto. La i10 a le mérite d’être homologuée pour 5 personnes. Même si l’utilisation de cette 5ème place sera forcément ponctuelle, cela peut toujours dépanner…

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

Ouvrons le hayon. Dans une petite voiture, la taille du coffre est souvent le sujet qui fâche. Rappelez-vous des Peugeot 107 et des premières Citroën C1 par exemple dont les « soutes » ressemblaient plus à des boîtes à gants. Dans le cas de la coréenne, il n’en est rien. Avec une contenance théorique de 252 litres (ce qui semble malgré tout un peu ambitieux), les courses familiales hebdomadaires rentreront aisément dans cette malle.

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

A CONDUIRE

Voilà un domaine qui est habituellement plaisant : la conduite. Oui, mais à condition d’avoir un moteur à la hauteur ! Car équipée de ce modeste petit 3 cylindres essence affichant 1 litre de cylindrée et développant « seulement » 66 ch, la coréenne est avant tout destinée à la ville. Plutôt dynamique sur les trois premiers rapports, le moteur s’essouffle littéralement à partir du moment où vous enclenchez la 4ème. Les reprises deviennent alors laborieuses. Et il a une petite tendance à la paresse sous les 3000 tours/min. C’est au-delà où les montées en régime deviennent plus dynamiques, au détriment des consommations. Au cours de l’essai, la consommation moyenne s’est établie à 6.5 l / 100 km sur un parcours mixte ville/route.

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

Au moins, ce moteur sait se montrer discret, même à 90 km/h. Les bruits d’air et de roulement sont également bien contenus. En phase d’accélération, le désormais classique son propre aux moteurs 3 cylindres est réellement plaisant.

Sachez qu’un second moteur de 87 ch est également disponible. Si vous êtes amenés à faire évoluer votre petite i10 principalement sur route, il ne faudra alors pas hésiter à le choisir.

Côté tenue de route, cette petite citadine profite d’un châssis sain. En revanche, les pneus Continental EcoContact qui équipaient notre modèle d’essai sont à proscrire. Ils n’ont absolument aucun grip et peuvent même s’avérer dangereux sur chaussées humides. Si vous achetez votre i10 neuve, il ne faut pas hésiter à négocier leur remplacement par des pneus de meilleure qualité.

En matière de confort, si les sièges se montrent accueillants, les suspensions affichent une petite fermeté mais permettent un bon maintien de la caisse. Cela dit, dans la catégorie, elle se défend plutôt bien.

Un petit bémol pour clore le chapitre Conduite: le rayon de braquage n’est pas sensationnel pour une voiture de ce gabarit. D’autres font mieux…

A ACHETER

Vendue 12 300 € dans cette version UEFA EURO 2016, La Hyundai i10 1.0 66 ch peut sembler chère au premier abord, mais elle affiche un bon niveau d’équipements avec notamment la climatisation (manuelle), la connexion Bluetooth avec reconnaissance vocale, le régulateur/limiteur de vitesse, les rétroviseurs électriques et chauffants, les quatre vitres électriques et le volant gainé de cuir. Elle est également disponible au prix de 11 250 € (avant remise) en finition Pack Evidence avec un niveau d’équipements déjà suffisant.

Et surtout, Hyundai a un argument de poids : sa garantie 5 ans / kilométrage illimité. 5 années de tranquillité automobile, voilà un avantage non négligeable quand on connaît le coût potentiel d’une panne mécanique ou électronique.

EN CONCLUSION

Cette Hyundai i10 est une véritable alternative à la triplette française (Renault Twingo, Peugeot 108 et Citroën C1). Agréable à conduire, plutôt confortable, bien équipée, elle profite également d’un design plus européen. Il ne lui manque qu’une petite chose pour être à la mode : devenir personnalisable. Mais sa garantie de 5 ans vous amènera sûrement à oublier ce petit désagrément…

Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016
Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016Essai Hyundai i10 1.0 66 ch UEFA EURO 2016

commentaires

Julio 19/09/2016 13:10

Je suis tout à fait d’accord, ce modèle de Hyundai est beaucoup plus réussi que celui d’avant. Heureusement pour moi que j’aime le noir : l’intérieur est magnifique. C’est un beau contraste avec la couleur extérieure. :)

Haut de page