Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Essai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch Ovalie

par essaisautos 1 Septembre 2016, 05:20 essais

Essai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch Ovalie

Vous trouvez la toute dernière Renault Mégane 4 Estate un peu trop chère ? Alors pourquoi ne pas se rabattre sur la version précédente ? D’autant plus que ce modèle n’est pas exempt d’intérêts…

A VIVRE

Lors de sa sortie en 2009, la version break de la Mégane (que l’on doit appeler Estate chez Renault), profitait d’une ligne soignée, moins cubique que la version précédente.

Essai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch Ovalie
Essai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch Ovalie

Mais quand on accorde beaucoup de soin au design, il arrive que les aspects pratiques soient négligés. Ici, ce n’est que partiellement le cas. Si l’espace aux jambes à l’arrière est aussi réduit que sur la compacte, le coffre affiche une contenance de 524 litres. L’espace peut même être étendu à 1600 litres à condition de rabattre la banquette arrière. Ce n’est pas le plus logeable de la catégorie (d’autres modèles comme la Peugeot 308 SW propose un volume de près de 600 litres), mais c’est légèrement mieux que la dernière version. Petit avantage : vous disposez d’une très pratique tablette arrière coulissante.

Petit inconvénient : la banquette arrière ne se rabat pas aussi facilement que sur les derniers modèles, faute de disposer de molettes accessibles depuis le coffre qui permettent de rabattre les dossiers d’une simple pichenette.

Essai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch OvalieEssai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch Ovalie

Montez à bord. La planche de bord, bien connue, demeure dans le coup en termes de présentation et de finition. Certes, vous ne trouverez pas d’écran tactile comme sur les modèles les plus récents, mais tout est pratique, bien disposé. Un bon point en termes d’ergonomie !

Essai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch Ovalie

Le tableau de bord est toujours aussi sympathique avec cette alliance de modernité et de classicisme et l’écran du GPS est idéalement placé en haut de la planche de bord. Celui-ci n’est pas tactile. Il se commande à l’aide de la molette située à côté du levier de frein à main.

Essai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch OvalieEssai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch Ovalie

En termes d’équipements, cette finition Ovalie profite de quatre vitres électriques, d’une climatisation automatique bi-zone, d’un radar de recul (pratique étant donné la longueur), d’un GPS TomTom et des équipements de sécurité habituels.

A CONDUIRE

Un appui court sur le bouton Start (sans avoir besoin de freiner ou débrayer) et le dCi 90 ch (équipé d’un filtre à particules) démarre en toute discrétion. Rien à voir avec la version 105 ch que j’avais essayée sur la version 5 portes il y a plusieurs mois !

Essai Renault Mégane 3 Estate 1.5 dCi 90 ch Ovalie

Mais ce moteur de base se montre-t-il suffisant sur un break ? Disons qu’il y a du bon et du moins bon… Souple, plutôt dynamique sur les premiers rapports, bien insonorisé quelles que soient les conditions de roulage, ce petit moteur n’avoue sa faiblesse qu’à partir du moment où vous enclenchez la 5 ème et dernière vitesse. Les reprises deviennent alors mollassonnes, encore plus si vous êtes chargés, ce qui arrive fréquemment lorsque l’on conduit un break.

Un bon point à mettre à son actif : il est tout à fait envisageable de s’approcher des 5 L / 100 km sur route. Voilà un bon petit moteur économique !

En termes de tenue de route, si la compacte fait preuve d’un bon dynamisme avec un train arrière mobile juste comme il faut, la version break est plus sage. Son comportement est très rassurant et correspond bien à la philosophie de la voiture.

Le confort de suspensions est également moins raide que sur la version 5 portes, ce qui rend ce break très confortable quels que soient le rythme qu’on lui impose et le revêtement de la route.

Mention spéciale au freinage qui se montre particulièrement efficace avec notamment une bonne attaque de pédale.

A ACHETER

Trouver des Renault Mégane 3 Estate neufs va devenir de plus en plus compliqué. Cependant, le marché de l’occasion est riche ce qui fait diminuer sa côte. Par exemple, un modèle équivalent de 2012 affichant environ 100 000 km au compteur, se négocie aux alentours de 8000 €.

La Mégane 3 est globalement fiable et ce dCi 90 ch ne souffre pas de gros problèmes de fiabilité (depuis 2012). Attention à la classique courroie de distribution à faire tous les 6 ans ou 160 000 km sur ce moteur dCi 90 ch équipé d’un filtre à particules.

EN CONCLUSION

Agréable à conduite, sûre, confortable, plutôt réussie esthétiquement, cette Renault Mégane 3 Estate demeure une bonne voiture, même dans cette version dCi 90 ch. Sans être le plus grand de la catégorie, le coffre sera amplement suffisant lors des départs en vacances. Le marché regorge de modèles diesels, ce qui permet de faire de très bonnes affaires.

commentaires

estate 21/05/2017 11:05

tres bon article au sujet de la megane estate , surtout trés bon modéle

autobip 21/10/2016 17:38

une article tres explicatif sur Renault Mégane 3 Estate

Haut de page