Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

par essaisautos 1 Novembre 2016, 06:11 essais

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

A VIVRE

  

La dernière Mazda dans laquelle je suis monté, remonte à très longtemps… C’était une Mazda 323 1.3 produite dans les années 80, une voiture très fiable mais sans aucun charme.

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

Les choses ont heureusement bien changé ! Les derniers modèles de la marque nippone font partie des plus belles autos commercialisées ces dernières années. Après la Mazda 6, la 3, la 2 et le CX-5, c’est au tour de ce « petit » CX-3 de venir compléter la gamme.

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA DynamiqueEssai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

Doté d’un design moderne et dynamique, ce crossover ne passe pas inaperçu. Avec sa calandre joliment dessinée, commune à tous les modèles actuels, sa ligne de caisse fuyante, son long capot et ses énormes passages de roue bien "remplis" par de grands pneus, il se démarque avec brio de ses principaux concurrents chez nous : le Renault Captur et le Peugeot 2008.

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA DynamiqueEssai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

A l’intérieur, l’impression de dynamisme demeure avec une planche de bord (reprise de la Mazda 2) simple mais bien dessinée et surtout un tableau de bord façon moto, plutôt sympathique à défaut d’être parfaitement lisible en cas de luminosité trop importante.

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

Le grand écran situé tout en haut de la planche de bord ne passe pas inaperçu. Il n’offre malheureusement pas la possibilité d’être rétracté. Sa lisibilité peut également laisser à désirer en fonction de la luminosité. Je n’ai volontairement pas parlé d’écran tactile car il ne l’est qu’à l’arrêt. En roulant, il faut avoir recours à la molette située à côté du frein à main qui s’est malgré tout avéré très simple à utiliser.  

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA DynamiqueEssai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

Concernant la finition, comme souvent sur les japonaises, les plastiques sont durs sans être pour autant de mauvaise qualité. Le cuir étendu au milieu de la planche de bord présente bien. L’ambiance intérieure est des plus agréables et l’ergonomie ne pose pas de problème particulier, notamment au niveau du volant où la prise en main des multiples fonctionnalités offertes se fait relativement aisément.

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

A l’arrière, les passagers pâtissent du style donné à l’auto. La ligne de caisse haute diminue la taille des fenêtres, ce qui procure une sensation d’engoncement qui ne plaira pas aux claustrophobes. En dehors de ce défaut, l’assise est plutôt confortable et l’espace réservé aux jambes et dans la moyenne de la catégorie.

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

Autre désagrément lié au style : la lunette arrière, réduite, ne facilitera pas les manœuvres.

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

Côté coffre, son volume de 350 litres le place également dans la moyenne de la catégorie mais quand on sait que ce crossover mesure près de 4.28 m, on était en droit de s’attendre à un peu mieux. C’est devenu monnaie courante, ce CX-3 dispose d’un plancher de coffre ajustable en hauteur destiné soit à compartimenter le coffre, soit à disposer d’un niveau de chargement plat une fois la banquette (60/40) rabattue.

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA DynamiqueEssai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

Là où Mazda fait fort, c’est au niveau de l’équipement. Dès la finition de base baptisée Elégance, le CX-3 dispose d’un très bon niveau d’équipements avec notamment le système de navigation, les commandes au volant, la climatisation automatique, le régulateur/limiteur de vitesse, les 4 vitres électriques, l’assistance au démarrage en côte, les rétroviseurs électriques chauffants et rabattables électriquement, le volant et le pommeau de vitesse gainés de cuir. J’ai fait volontairement l’impasse sur les classiques équipements de sécurité devenus indispensables. La finition Dynamique qui équipait notre modèle d’essai ne dispose, en supplément, que de l’avertisseur de franchissement de ligne, de feux à LED, de l’aide au stationnement arrière, des sièges avant chauffants et des essuie-glaces et feux automatiques. Il vous en coûtera près de 1 900 € supplémentaires, à tel point que beaucoup hésiteront à débourser autant pour si peu.   

 

A CONDUIRE

 

Installons-nous au volant. Bien installé dans le siège conducteur (qui pour une fois s’adapte parfaitement au petit gabarit), le regard est immédiatement attiré par ce tableau de bord qui vous invite à la conduite. Main gauche tenant fermement le petit volant sport, main droite sur le bouton de démarrage et le « gros » 4 cylindres affichant 2 litres de cylindrée et 120 ch démarre sans trop se faire entendre. Ce moteur, dénué de turbocompresseur, va à l’encontre de la mode actuelle qui consiste à ôter un cylindre et diminuer la cylindrée des moteurs (« Downsizing ») tout en leur greffant un turbo. Rien de tout ça ici, Mazda a opté pour une technologie dite « à fort taux de compression », plus simple et certainement plus fiable à long terme. L’autre bénéfice est ailleurs : maintenir une cylindrée raisonnable permet de gagner en souplesse et en dynamisme. Et du dynamisme, ce moteur n’en manque pas tout en se contentant de consommations raisonnables.

Un bon moteur n’est rien sans une bonne boîte de vitesses. Ici, il s’agit d’une boîte automatique  traditionnelle à convertisseur. Mazda se démarque encore une fois en n’ayant pas eu recours à une boîte à double embrayage, généralement plus performante. Est-ce un problème ? Franchement non car cette boîte auto, aussi simple soit-elle, s’est toujours montrée à la fois douce en ville, et réactive lorsque le rythme s’accélère. Pour une conduite encore plus dynamique, ce que cette boîte autorise déjà très bien en mode normal, sachez que vous disposez d’un bouton Sport, qui vous permet des montées en régime nettement plus franches et de tutoyer la zone rouge si le cœur vous en dit. On découvre à ce moment-là tout le potentiel de ce moteur et son côté rageur. Enfin, si vous êtes joueur, sachez qu’un mode séquentiel vous est proposé, mais on revient en général très vite au mode 100 % automatique.

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv 120 ch BVA Dynamique

Et le châssis dans tout ça ? Eh bien, le côté sportif que la ligne laissait suggérer, on le retrouve bel et bien sur la route. Doté d’une tenue de route dynamique, les virages s’enchainent avec bonheur. On ne retrouve pas tout à fait le même dynamisme que sur un Peugeot 2008 mais on n’en est pas loin ! Mazda a également effectué un bon travail au niveau des suspensions qui offrent un confort appréciable tout en favorisant le plaisir de conduite.

 

A ACHETER

 

La gamme Mazda s’oriente petit à petit vers le haut. Sur ce CX-3, la marque japonaise ne propose pas de moteurs inférieurs à 100 ch, contrairement à ses principaux concurrents. De même, le niveau d’équipements proposé dès la finition d’entrée de gamme est excellent. La gamme débute ainsi à 20 950 €, ce qui peut paraître un peu cher mais un Peugeot 2008 1.2 Puretech 110 ch est proposé à environ 21 000 € avec un niveau d’équipements à peu près comparable.

Cette version essence de 120 ch équipée de cette très bonne BVA, est commercialisée au prix de 24 650 € en finition Dynamique. 

Mazda profite d’une excellente image en termes de fiabilité et sa garantie de 3 ans ou 100 000 km y contribue beaucoup.

 

EN CONCLUSION

 

Joliment dessiné, très agréable à conduire et réussi sur le plan mécanique, ce Mazda CX-3 fait partie des meilleurs crossovers actuels. Son plus gros défaut : tout est dédié au style et cela s’en ressent à bord. Pour l’apprécier, il faudra débourser une coquette somme. Le prix à payer pour se démarquer ?

commentaires

Pièces Auto Audincourt 25/01/2017 17:57

Trés bel essai, je suis 100% d'accord avec ce que vous avez écrit. Je l'ai essayé en fin d'année et j'étais agréablement surpris par Mazda. Effectivement, je mesure 1.85 et derrière c'est juste.
Encore merci;

Thomas Drouart 06/12/2016 20:13

Très bel essai, merci à toi !

Effectivement, Mazda fait de très bons modèles et sa politique anti-downsizing porte ses fruits puisque la norme Euro7 va dans ce sens !

Joli CX-3 à un prix relativement correct ! Je n'ai pas eu l'occasion d'en faire l'essai mais j'y compte bien un jour ! Ça changera de la MX-5 !

essaisautos 07/12/2016 08:44

Merci ! C'est vraiment l'un des meilleurs crossovers que j'ai eu l'occasion d'essayer. Dans un genre un peu différent, j'ai bien aimé également le Peugeot 2008 qui a un super châssis... ;)

Haut de page