Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Essai BMW 118dA (BVA 8) Urban Chic

par essaisautos 2 Juin 2017, 11:02 essais

Essai BMW 118dA (BVA 8) Urban Chic

Quand la première BMW série 1 sortit en 2004, ce fut la révolution. Une compacte chez BMW, qui a osé ? Devant le succès rencontré, BMW a décidé de renouveler son modèle le plus accessible en proposant cette fois-ci une compacte dotée d’un gabarit plus important (afin de favoriser l’espace intérieur), tout en conservant ce qui a fait la renommée de BMW depuis des décennies, la transmission par propulsion. Et comme il se dit que c’est peut-être la dernière série 1 à en profiter, alors ne boudons pas notre plaisir…

Essai BMW 118dA (BVA 8) Urban Chic

A VIVRE

 

Une BMW ne se vit pas, elle se conduit ! Partant de ce principe, nous n’allons pas nous appesantir sur ce chapitre…

Malgré tout, sachez que cette série 1 se montre désormais accueillante, même à l’arrière. Le tunnel de transmission gênera le passager central, c’est un problème classique sur une propulsion, mais l’espace réservé aux jambes est correct, sans plus.

Essai BMW 118dA (BVA 8) Urban Chic

Le coffre, quant à lui, propose un volume de 360 litres. Ce n’est pas le plus grand de la catégorie, mais il sera suffisant pour une petite famille.

L’ambiance intérieure est sympathique tout en étant sérieuse et la finition est d’un très bon niveau.

Essai BMW 118dA (BVA 8) Urban Chic

En termes d’équipements, cette finition Urban Chic propose de série l’accès confort (sans clé), le système de navigation, le régulateur de vitesse avec freinage en descente, les radars de stationnement, la climatisation automatique bi-zone, etc… Notre modèle d’essai disposait de quelques options comme le Park Assist (très pratique quand on n’est pas un spécialiste du créneau), le cuir Dakota « Schwarz » et la caméra de recul. BMW vous propose une liste d’options importante qui vous permet de configurer votre BMW comme vous le souhaitez, mais attention au prix final qui peut vite grimper. Par exemple, cette 118dA en finition Urban Chic est déjà commercialisée au prix de 36 550 € (tarif juin 2017). Mais avec ces quelques équipements supplémentaires, la note finale frôle les 40 000 €…

Essai BMW 118dA (BVA 8) Urban ChicEssai BMW 118dA (BVA 8) Urban Chic

A CONDUIRE

 

Voilà le chapitre le plus intéressant, la conduite !

Soyez rassurés, c’est une vraie BMW avec le plaisir de conduite qui en découle.

La grosse évolution, suite au dernier restylage, se situe sous le capot. Cette 118d propose désormais un moteur de 150 ch au lieu de 143 ch auparavant. Autant l’ancien était rugueux et sonore, autant ce nouveau moteur est onctueux et silencieux. A tel point qu’il est difficile de se croire au volant d’un diesel, même en phase d’accélération. Finalement, ce sont les bruits de roulement qui dominent à partir d’une certaine vitesse.

Au chapitre des performances, les accélérations procurées par ce quatre-cylindres de 2 litres de cylindrée, sont d’un excellent niveau. A tel point qu’il devient inutile d’opter pour la version 120d qui développe 190 ch.

Essai BMW 118dA (BVA 8) Urban Chic

Un bon moteur n’est rien sans une excellente boîte de vitesses, encore plus lorsqu’il s’agit d’une boîte automatique (facturée 2050 €). Et à ce jeu-là, BMW fait partie des meilleurs. Cette BVA à 8 rapports allie rapidité, douceur et optimise la consommation de gazole. Chapeau bas BMW !

Essai BMW 118dA (BVA 8) Urban Chic

Sur la route, cette 118d se montre confortable, les suspensions multi-bras font un excellent travail. La voiture a une bonne accroche et vire quasiment à plat. Enchaîner les virages devient un véritable plaisir !

Essai BMW 118dA (BVA 8) Urban Chic

Un conseil : éviter la version Sport Design (Pack Sport) qui pénalise le confort de marche à cause d’un amortissement plus raide.

En revanche, vous pouvez user avec plaisir du système Efficient Dynamics qui propose 3 modes de conduite : Confort, Sport et Eco Pro. Quelque chose me dit que vous aurez bien des difficultés à rester en mode Eco…

 

EN CONCLUSION

 

Vous l’aurez compris, le plaisir de conduite fait partie des priorités de cette série 1. Les passagers ne sont pas pour autant négligés, même s’il faudra faire quelques concessions. Avec cette excellente boîte de vitesses et son nouveau moteur, cette 118dA est une véritable machine à rouler. Evidemment, ce cocktail gagnant a un prix et nous sommes chez BMW…

 

commentaires

Haut de page